Pendant la fermeture du musée, les équipent travaillent à la mise en valeur des collections : restaurations, prêts d’œuvres, réaménagement des salles…

Acquisition

NOUVELLE ACQUISITION
Une aquarelle de Frank Boggs, représentant les bords de Seine au Bas-Meudon, a été achetée à l’étude Crait + Müller par les Les Amis de Meudon qui en font don au Musée. Merci à eux !

Frank Boggs est un peintre d’origine américaine qui a vécu à Meudon dans les années 1920. Le musée lui consacrera une exposition à partir de septembre 2021 afin de rendre hommage à ce peintre qui maîtrise de manière exceptionnelle les rendus du ciel et des reflets de l’eau.

Les Amis de Meudon participent activement à l’enrichissement du patrimoine meudonnais, n’hésitez pas à les rejoindre, chaque adhésion compte !
Retrouvez ici leur site internet.

« Frank Boggs, en marge de l’impressionnisme« . Exposition au Musée d’art et d’histoire de Meudon – Septembre 2021 – Janvier 2022.

Frank Boggs, Bas-Meudon, aquarelle, début XXe siècle

Restauration

Combat d’oiseaux horizontal, François Stahly, bronze, 1957

La sculpture Combat d’oiseaux horizontal de François Stahly a fait l’objet d’une précieuse restauration par Lise Bastardoz, restauratrice du patrimoine spécialisée en métal. L’œuvre, de près de 150kg, a été repositionnée sur un nouveau socle et a retrouvé sa place dans le jardin.
Cette sculpture est certainement la pièce maîtresse de la donation de François Stahly au Musée d’art et d’histoire de Meudon. Elle se situe dans une période d’œuvres organiques assez libres, directement inspirées par certaines formes naturelles. « Il y a d’abord un mouvement, dit Stahly, une force, des éléments qui s’enchevêtrent dans leur violence avec une raison particulière d’être, mais qui ne sont pas faites pour illustrer une idée ». Ainsi, Stahly avait-il reconnu, dans l’élaboration de cette sculpture, un combat dans l’espace, comme l’archétype d’une forme que l’on porte en soi et que l’on voit toujours réapparaître.

……………………..

Boulevard sous la pluie, Frank Boggs, huile sur toile, vers 1910

Trois très belles œuvres de Frank BOGGS (1855-1926) viennent de revenir au musée après une restauration importante. Ces œuvres seront mis en lumière cet automne 2021 dans notre exposition consacrée à ce grand peintre, Frank Boggs. En marge de l’impressionnisme.

Quelques mots sur l’exposition, en avant-première….

A travers une soixantaine d’œuvres, l’exposition Frank Boggs, en marge de l’impressionnisme invitera à découvrir l’univers de l’artiste américain Frank Boggs, qui, arrivé à Paris en 1880, fut un témoin privilégié de son temps. Il s’installera à Meudon à la fin de sa vie dans un bel atelier en bord de Seine. Regroupant peintures, gravures, aquarelles et dessins issus de la collection du musée, de prêts d’institutions et de particuliers, cette première rétrospective de l’oeuvre de Frank Boggs embarque le visiteur dans un voyage singulier, à la découverte de cet artiste à la palette lumineuse.

……………………

Prêt d’œuvres

La citadelle éblouie, Véra Pagava, huile sur toile, 1959

Cette grande toile de Véra Pagava a été prêtée pour l’exposition « Elles font l’abstraction » au Centre Pompidou (5 mai- 23 aout 2021) puis au Museo Guggenheim Bilbao (22 octobre 2021 – 27 février 2022) que l’on espère pouvoir découvrir d’ici quelques semaines !


D’origine géorgienne, Véra Pagava arrive à Paris en 1923 où elle fréquenta l’atelier d’André Lhote puis l’Académie Ranson. Elle se lie d’amitié avec les artistes de sa génération, avec qui elle expose régulièrement : Manessier, Bertholle, Le Moal, Bissière… Se détachant progressivement de la figuration, elle s’intéresse à la manière dont les motifs répétitifs s’agencent à la surface de la toile. Avec la série des Villes, comme ici La citadelle éblouie, elle joue sur l’imbrication de rectangles colorés à la manière d’un collage.

cccc


Mise à jour le : 26 mai 2021