Pendant la fermeture du musée, les équipent travaillent à la mise en valeur des collections : restaurations, prêts d’œuvres, réaménagement des salles…

Acquisition

NOUVELLE ACQUISITION
Une aquarelle de Frank Boggs, représentant les bords de Seine au Bas-Meudon, a été achetée à l’étude Crait + Müller par les Les Amis de Meudon qui en font don au Musée. Merci à eux !

Frank Boggs est un peintre d’origine américaine qui a vécu à Meudon dans les années 1920. Le musée lui consacrera une exposition à partir de septembre 2021 afin de rendre hommage à ce peintre qui maîtrise de manière exceptionnelle les rendus du ciel et des reflets de l’eau.

Les Amis de Meudon participent activement à l’enrichissement du patrimoine meudonnais, n’hésitez pas à les rejoindre, chaque adhésion compte !
Retrouvez ici leur site internet.

« Frank Boggs, en marge de l’impressionnisme« . Exposition au Musée d’art et d’histoire de Meudon – Septembre 2021 – Janvier 2022.

Frank Boggs, Bas-Meudon, aquarelle, début XXe siècle

Hivernage du jardin de sculptures

ENTRETIEN DES SCULPTURES DU JARDIN

Comme tous les hivers, le jardin de sculptures du musée rentre dans une période d’hivernage; occasion de mener à bien d’importants travaux d’aménagement et d’entretien des œuvres. Une cinquantaine de sculptures monumentales en pierre, métal ou bois, font l’objet de restauration après une saison en extérieur.


Les sculptures en pierre, comme les putti (photo ci-joint) qui ornent l’entrée de l’allée centrale sont protégées des intempéries par des housses. Elles revêtiront ces habits imperméables tout l’hiver qui les protégeront du froid et de la pluie. L’eau pourrait en effet s’infiltrer dans les porosités de la pierre ; elle gèlerait et provoquerait des fissures dans les sculptures.

Les sculptures retrouveront leur superbe aux beaux jours !

Le jardin de sculptures sous la neige – Février 2021

Restauration

Combat d’oiseaux horizontal, François Stahly, bronze, 1957

La sculpture Combat d’oiseaux horizontal de François Stahly a fait l’objet d’une précieuse restauration par Lise Bastardoz, restauratrice du patrimoine spécialisée en métal. L’œuvre, de près de 150kg, a été repositionnée sur un nouveau socle et a retrouvé sa place dans le jardin.
Cette sculpture est certainement la pièce maîtresse de la donation de François Stahly au Musée d’art et d’histoire de Meudon. Elle se situe dans une période d’œuvres organiques assez libres, directement inspirées par certaines formes naturelles. « Il y a d’abord un mouvement, dit Stahly, une force, des éléments qui s’enchevêtrent dans leur violence avec une raison particulière d’être, mais qui ne sont pas faites pour illustrer une idée ». Ainsi, Stahly avait-il reconnu, dans l’élaboration de cette sculpture, un combat dans l’espace, comme l’archétype d’une forme que l’on porte en soi et que l’on voit toujours réapparaître.

……………………..

Boulevard sous la pluie, Frank Boggs, huile sur toile, vers 1910

Trois très belles œuvres de Frank BOGGS (1855-1926) viennent de revenir au musée après une restauration importante. Ces œuvres seront mis en lumière cet automne 2021 dans notre exposition consacrée à ce grand peintre, Frank Boggs. En marge de l’impressionnisme.

Quelques mots sur l’exposition, en avant-première….

A travers une soixantaine d’œuvres, l’exposition Frank Boggs, en marge de l’impressionnisme invitera à découvrir l’univers de l’artiste américain Frank Boggs, qui, arrivé à Paris en 1880, fut un témoin privilégié de son temps. Il s’installera à Meudon à la fin de sa vie dans un bel atelier en bord de Seine. Regroupant peintures, gravures, aquarelles et dessins issus de la collection du musée, de prêts d’institutions et de particuliers, cette première rétrospective de l’oeuvre de Frank Boggs embarque le visiteur dans un voyage singulier, à la découverte de cet artiste à la palette lumineuse.

……………………

Prêt d’œuvres

L’oeuvre Amphore de Muse (1959) de Jean Arp a quitté le musée pour rejoindre temporairement une exposition à l’étranger.

Elle sera présentée au sein de l’exposition Rodin/Arp du 13 décembre 2020  au 16 mai 2021 à la Fondation Beyeler à Bâle (Suisse) puis suivant l’itinérance de l’exposition, du 26 juin au 14 novembre 2021 au Arp Museum Bahnhof Rolandseck (Musée d’art contemporain de Rolandseck en Allemagne).

La sculpture reprendra sa place au sein des collections du musée d’art et d’histoire de Meudon fin 2021 !

Focus sur l’oeuvre

Jean Arp (1886-1966), Amphore de muse, 1959, plâtre, musée d’art et d’histoire de Meudon

Jean Arp s’installe à Fleury, sur la commune de Clamart, à deux pas de Meudon, en 1926, dans une maison construite sur les plans de sa femme Sophie Taeuber. Entre 1926 et 1940, le couple travaille dans cette maison atelier où il accueille de nombreux artistes français et étrangers. Leurs amis Nellie et Théo Van Doesburg avec qui ils réalisent la décoration de l’Aubette, à Strasbourg, viennent bientôt les rejoindre et font construire une maison à Meudon, rue Charles Infroit. Au début de la guerre, ils émigrent à Grasse avec Sonia Delaunay et Alberto Magnelli. En 1945, après un exil en Suisse et la mort de Sophie Taeuber, Jean Arp revient à Clamart. Il connaît alors la gloire. Remarié avec Marguerite Hagenbach, Jean Arp partage son temps entre la sculpture et l’écriture, élaborant les grandes oeuvres que lui commandent les amateurs du monde entier.
La générosité de Marguerite Arp-Hagenbach permit, en 1969, au Musée d’Art et d’Histoire de Meudon de recevoir une importante donation d’œuvres de Jean Arp. Cette sculpture, Amphore de Muse, en plâtre blanc, datée de 1959, aux rondeurs fluides et aux courbes sensuelles, illustre bien le travail de cet artiste qui écrivait : « Mes œuvres cherchent à atteindre par-delà l’humain, l’infini et l’éternel. »

Mise à jour le : 10 février 2021