Ecoutez

ÊTRE ÉLÈVE | L’école à Meudon du XVIIe siècle à nos jours

Exposition du 29 septembre 2023 au 28 janvier 2024

L’exposition retrace trois siècles d’histoire de l’éducation à travers des exemples tirés de la riche histoire meudonnaise. De la prestigieuse « école des rois », voulue par Napoléon pour son fils au château de Meudon à la mise en place de l’école obligatoire, le parcours vous amène à comprendre les grands enjeux éducatifs français.

Tout d’abord, elle explore les « petites écoles » de l’Ancien Régime avec une touche d’humour, illustrant les conditions éducatives du XVe au XVIIIe siècle, où les élèves évoluaient dans des locaux insalubres et les professeurs étaient fréquemment débordés.

Ensuite, l’exposition se penche sur la noblesse et les innovations pédagogiques, en mettant en lumière l’éducation du Grand Dauphin, avec Bossuet comme précepteur, célèbre auteur d’ouvrages pédagogiques. Les devoirs corrigés du Grand Dauphin offrent un aperçu et un témoignage précieux de cet enseignement.

Plus tard, Napoléon tente d’établir une « école des rois » moderne à Meudon, destinée à son fils et à ses cousins, appelés à régner sur l’Europe.

L’exposition aborde également l’école mutuelle, une méthode novatrice adoptée au début du XIXe siècle en réponse aux besoins de formation liés à la Révolution industrielle. Deux écoles mutuelles, inspirées du modèle anglais, sont construites à Meudon dans les années 1820, permettant à un seul instituteur d’instruire simultanément jusqu’à 100 enfants, assisté par des moniteurs-élèves.

La période de 1830-1880 est marquée par des progrès notables dans le domaine de l’éducation, tout en relevant des défis persistants, notamment des disparités régionales et sociales. La croissance démographique de Meudon nécessite la création de nouvelles écoles, tandis que l’enseignement privé religieux prend de l’ampleur et accueille de nombreux élèves, tant filles que garçons.

L’exposition se penche ensuite sur les lois Ferry de 1881-1882, qui représentent un tournant majeur en instaurant l’école publique gratuite et laïque, ainsi que l’enseignement primaire obligatoire. Cette époque se caractérise par la construction d’impressionnantes écoles républicaines en briques rouges à Meudon, devenant des éléments emblématiques du paysage urbain.

Enfin, l’exposition propose cinq focus contemporains sur des thématiques telles que les établissements pour les plus jeunes, le sport scolaire, l’égalité entre les filles et les garçons à l’école, l’égalité sociale et l’importance des études secondaires, ainsi que les activités de loisirs et les colonies de vacances. Des vidéos recueillent les témoignages d’acteurs du monde de l’éducation, notamment des enseignants, des membres de l’inspection académique, des élus et des animateurs en ALSH, contribuant à une réflexion actuelle sur l’éducation.

Pour illustrer cette histoire de l’éducation, l’exposition présente une salle de classe reconstituée, typique des années 1900, offrant un aperçu concret de cette période charnière de l’histoire éducative.

Jean Geoffroy, L’écolier embarrassé,
1908, huile sur toile,
Musée national de l’Education, Rouen
Henri Lehmann, La petite fille à la poupée,
vers 1870, huile sur toile,
Musée d’art et d’histoire, Meudon

Retrouvez la programmation culturelle autour de l’exposition ici

Dans le cadre de l’exposition un podcast a été réalisé par la ville de Meudon, découvrez le ici

Exposition réalisée en partenariat avec le Musée national de l’Éducation et le Musée de l’école publique du 92.

logo-munae.png

MONUMENTS D’EAU
L’étonnante histoire du réseau hydraulique du Domaine de Meudon (1680-2023)

Exposition du 18 mars au 9 juillet 2023

Après trois siècles d’oubli, le musée d’art et d’histoire propose de découvrir l’incroyable histoire de vingt ans de redécouverte par l’Association pour la Restauration du Réseau hydraulique de Meudon (ARHYME) d’un ouvrage d’art d’exception : l’immense réseau hydraulique du Domaine de Meudon. Composé d’aqueducs, de rigoles, de réservoirs et de moulins, cet ingénieux système construit en seulement 3 ans (1680-1682) permettait la mise en eau des fontaines et jets d’eau, splendeurs des jardins à la française au Grand Siècle.

Le marquis de Louvois, alors ministre de Louis XIV, achète le château de Meudon en 1679. Il confie l’aménagement des jardins à André Le Nôtre et fait construire le réseau hydraulique. La mode est au jardin paysager dit « à la française », grandiose et théâtral, où l’eau sous toutes ses formes joue un rôle majeur pour rythmer le spectacle naturel.

Le Domaine de Meudon est un site complexe : nombreux niveaux, alimentation uniquement par l’eau de pluie, multitude de terrasses et jardins hauts rendent la tâche difficile. C’est grâce aux talents des fontainiers qui ont mis au point pour Versailles de nouvelles techniques que les jets d’eau montent pour l’une des premières fois à grande hauteur (plus de 20 m), provoquant surprise et émerveillement du public.

Véritables monuments d’eau, organisés en lances, jets, bouillons, cascades et nappes, ces jeux d’eau rivalisent de beauté et sont autant de prouesses techniques convoitées du monde entier.

Découvrez un ensemble d’estampes, de rares dessins aquarellés, de magnifiques plans du XVIIe siècle, ainsi que les éléments techniques des réseaux hydrauliques de Versailles et Meudon mis au jour. Des maquettes fonctionnelles inédites restituent les fameux moulins hydrauliques de Meudon décrits minutieusement dans l’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert. Des photographies contemporaines restituent l’ampleur du réseau et la complexité de son entretien.


Monuments d’eau
L’étonnante histoire du réseau hydraulique du Domaine de Meudon (1680-2023)

Exposition du 18 mars au 9 juillet 2023

MUSÉE D’ART ET D’HISTOIRE DE MEUDON
11 rue des Pierres, 92 190 Meudon
Tel : 01 46 23 87 13
Mail : contact.musee@mairie-meudon.fr
Ouvert du mardi au dimanche, de 14H à 18H
Entrée libre et gratuite

Meudon du côté du Jardin …, Nicolas Langlois, XVIIe s, estampe, musée d’art et d’histoire de Meudon

Évasion : La peinture de paysage sort des réserves

Exposition du 10 septembre 2022 au 8 janvier 2023

Le Musée d’art et d’histoire de Meudon propose une exposition dédiée à la peinture de paysage. Issue de sa riche collection sortie exceptionnellement des réserves, cette exposition retrace plus d’un siècle d’histoire du paysage (1830-1950) à travers une cinquantaine d’œuvres : peintures, estampes et dessins. Des grands peintres paysagistes (Huet, Daubigny, Guillaumin, Lhote) aux petits maîtres du XIXe siècle (Tauzin, Pape), l’exposition Évasion : la peinture de paysage sort des réserves dresse un subtil panorama de la représentation de la nature au fil des siècles, de la plus classique à la plus abstraite.

Cette collection de peinture de paysage a été constituée au fil des années grâce à des dons, des legs ou des achats. Historiquement liée à la création du musée en 1974 lorsque que les Amis de Meudon donne à la Ville leurs collections, précieux témoignages de l’évolution urbaine, la peinture de paysage s’est imposée comme un axe fort des collections du musée. En 2007, une très belle donation de grands maîtres paysagistes vient enrichir le fonds. Complétée par des dépôts de musées et des acquisitions récentes, cette collection représente aujourd’hui près de 400 œuvres, de la fin de XVIIIe siècle aux années 1980. 

L’exposition Évasion, la peinture de paysage sort des réserves s’appuie sur des œuvres rarement présentées au public du fait de la fragilité des médiums qui les composent (aquarelle, dessin, eaux-fortes…). Le musée vous invite à une promenade au fil de ces œuvres méconnues.

Évasion : la peinture de paysage sort des réserves
Du 10 septembre 2022 au 8 janvier 2023
Du mardi au dimanche, de 14h à 18h

Fermé les lundis et les jours fériés.
Le musée sera fermé du 25 décembre au 2 janvier 2023 inclus
Gratuit, sans réservation

Maria Papa Rostkowska et ses affinités artistiques : Jean Arp, Émile Gilioli et Marino Marini

Exposition du 26 mars au 10 juillet 2022

Le musée d’art et d’histoire de Meudon vous propose une exposition inédite dédiée à Maria Papa Rostkowska (1923-2008), sculptrice de la Nouvelle École de Paris. Le travail de cette artiste d’origine polonaise, de nationalité italienne mais résolument française de cœur, bénéficiera d’une première rétrospective en Ile-de-France au musée d’art et d’histoire de Meudon. Les œuvres de Maria Papa Rostkowska trouveront un écho avec celles de ses amis, peintres et sculpteurs (Jean Arp, Émile Gilioli et Marino Marini), qu’elle a côtoyés tout au long de sa carrière.

L’exposition Maria Papa Rostkowska et ses affinités artistiques – Jean Arp, Émile Gilioli, Marino Marini met également en lumière les correspondances plastiques entre ses sculptures, véritables fils conducteurs de cette présentation, et les dessins, collages et lithographies de Jean Arp (1886-1966), Émile Gilioli (1911-1977) et Marino Marini (1901- 1980). Ces quatre artistes, ayant tous autant pratiqué la sculpture que les arts graphiques sont réunis au musée au sein d’un parcours intime. Affinités, amitiés, voire « mariages artistiques », chaque lien qui unit Maria Papa Rostkowska à ces artistes est unique. La vie artistique parisienne et italienne de la sculptrice est jalonnée de rencontres mais celles-là sont scellées dans le marbre, son matériau de prédilection.
Le musée d’art et d’histoire de Meudon est heureux de vous faire découvrir l’univers de cette artiste qui a fait de sa vie un manifeste pour l’art.

Le catalogue de l’exposition est en vente au prix de 15 euros à la boutique du musée ou chez votre libraire habituel https://fr.silvanaeditoriale.it/libro/9788836647309

Frank Boggs. En marge de l’impressionnisme

Exposition du 31 août 2021 au 6 mars 2022

Le musée d’Art et d’Histoire de Meudon consacre une exposition inédite dédiée à l’œuvre du peintre américain post-impressionniste Frank Boggs (Springfield, 1855 – Meudon, 1926) qui vécut à Meudon à la fin de sa vie.

A travers une soixantaine d’œuvres, l’exposition Frank Boggs, en marge de l’impressionnisme invite à découvrir l’univers de l’artiste américain Frank Boggs, qui, arrivé à Paris en 1875, fut un témoin privilégié de son temps. Regroupant peintures, gravures, aquarelles et dessins issus de la collection du musée, de prêts d’institutions et de particuliers, cette première rétrospective de l’œuvre de Frank Boggs embarque le visiteur dans un voyage singulier, à la découverte de cet artiste à la palette lumineuse.

Reconnu de son vivant, célébré tant à Paris qu’à New York, Frank Boggs occupe une place originale dans la peinture de la fin XIXe siècle, début du XXe siècle par le choix des sujets traités et la sensibilité artistique qui transparaît dans ses œuvres.

Le catalogue de l’exposition est en vente au prix de 15 euros à la boutique du musée ou chez votre libraire habituel https://fr.silvanaeditoriale.it/libro/9788836647309

Retrouver les œuvres de Frank Boggs du musée d’art et d’histoire de Meudon en ligne sur WIKIMEDIA :

https://bit.ly/3E0VeKU

La Science à Meudon

Exposition du 25 août au 18 décembre 2020

L’exposition retrace l’histoire des grandes institutions scientifiques installées sur la ville de Meudon : Observatoire de Paris-PSL, ONERA, CNRS et Hangar Y.

Ces institutions, présentes, pour certaines, sur le territoire depuis plus de 200 ans continuent de rayonner de nos jours.

Pour en savoir plus : consulter ici le livret de visite de l’exposition

Wagner à Meudon, l’histoire d’un vaisseau

Exposition-dossier du 18 janvier au 8 mars 2020

Richard Wagner (1813-1883) a écrit à Meudon son célèbre opéra «  Le vaisseau fantôme ». Cette exposition-dossier met en avant cette œuvre majeure et retrace le parcours meudonnais du compositeur. Des représentations classiques à la culture populaire (films, bande dessinées..), découvrez un parcours accessible à tous pour une découverte de l’œuvre de Wagner.


Les expositions-dossiers sont des expositions de plus petit format, centrées sur l’histoire locale, et réalisées à partir des collections du Musée d’art et d’histoire.

Regards croisés, Andras Beck / Anna Stein

Exposition du 21 septembre au 20 décembre 2019

Andras Beck (1911 – 1985) est un sculpteur d’origine hongroise qui a rejoint la France en 1956. Artiste engagé, ses sculptures, figuratives ou abstraites, témoignent de l’attention passionnée qu’il portait à ses contemporains, partageant leurs peines et leurs joies, leur désespoir et leurs attentes. Un nombre très important de ses œuvres a été donné au Musée d’art et d’histoire de Meudon en 1993 par sa veuve. Parmi ce fonds de plus de 200 sculptures et 400 dessins, nous vous présentons une sélection s’intégrant parfaitement avec les collections permanentes de l’art du XXe siècle du musée.  

Née en 1936, Anna Stein débute sa carrière en Hongrie avant de rejoindre la France en 1957. Peintre et sculptrice, son œuvre foisonnante, son approche sensible de la matière, s’étend sur près de 60 ans de création artistique. Son œuvre est ouverte sur l’histoire et la poésie, sur le mythe, le récit et l’émotion, sur le mémoire et l’instinct. Aussi reconnaît-elle que l’histoire de la peinture se confond, avec sa propre histoire, de laquelle ne pouvait éclore qu’une œuvre unique, marquée des fortes empreintes du passé. Le mystère, la joie, le drame, l’attente, l’espoir et la matière picturale sont consubstantiels. (Lydia HARAMBOURG – 1999)

Consulter ici le livret de l’exposition Regards croisés. Andras Beck/Anna Stein

Paysages de Corot à Braque. Parcours d’un collectionneur

Exposition du 22 mars au 13 juillet 2019

Découvrez une collection inédite d’une cinquantaine de tableaux de paysages français.
L’exposition retrace l’évolution de la représentation du paysage tout au long du XIXe siècle, à travers les œuvres de peintres célèbres, tels Eugène Boudin, Théodore Rousseau, Camille Corot, Gustave Doré, Odilon Redon, Maurice Denis ou encore Georges Braque.

Cet ensemble de tableaux de paysages a été réuni par un collectionneur passionné, par suite de la découverte qu’il a faite des tableaux de la collection de Christian Grellety Bosviel, donnés à la Ville de Meudon en 2006, et exposés depuis au sein du musée.

Cet ensemble de tableaux de paysages a été réuni par un collectionneur passionné, par suite de la découverte qu’il a faite des tableaux de la collection de Christian Grellety Bosviel, donnés à la Ville de Meudon en 2006, et exposés depuis au sein du musée.

La collection particulière présentée offre ainsi un riche panorama de l’évolution du paysage français de la Restauration à l’aube du XXe siècle. Le néo-classicisme est évoqué à travers une œuvre éblouissante d’Achille Etna Michallon, lauréat du Prix de Rome en 1817, Vue du Mont St-Michel. Théodore Rousseau constitue le chantre de l’école de Barbizon, et se plait à décrire la nature telle qu’elle est, comme dans l’œuvre Chênes et châtaigniers.

Des peintres comme Prieur, Dupré ou Harpignies le suivent dans cette quête des teintes fidèlement retranscrites. Puis suivent Corot, qu’on ne présente plus, ou Eugène Boudin, le « roi des ciels », ainsi que Johan Barthold Jongkind, l’un des modèles de Claude Monet. Après le triomphe de l’impressionnisme, les paysages évoluent vers plus de spiritualité, avec les nabis et les symbolistes, comme Maurice Denis ou Odilon Redon, ou vers plus d’intimité suivant le goût cher à Edouard Vuillard. Enfin, une exceptionnelle peinture de jeunesse de Georges Braque, réalisée quand il avait seulement 18 ans, achève le parcours pictural, tout en annonçant le modernisme à venir.

Exposition réalisée en partenariat avec l’Association des Amis du Paysage Français

Le catalogue de l’exposition est disponible en vente à la boutique du Musée d’art et d’histoire de Meudon
(98 pages), au prix de 15 euros

Retrouvez la liste des expositions organisées par le musée depuis 1979 en suivant ce lien

Mise à jour le : 07 mai 2024